Étiquette : politique municipale

L’agriculture urbaine: « des jardins sur les toits »

Par Ismael Hautecoeur

L’agriculture urbaine: « des jardins sur les toits » _ PDF

 

Pour Alternatives, la souveraineté alimentaire est le droit des peuples à choisir leur politique alimentaire, mais c’est également la responsabilité de respecter la souveraineté alimentaire des autres. Ce droit doit s’exercer dans le respect de tout ce qui touche la production alimentaire: respect de l’environnement, respect des travailleurs et qualité de l’alimentation. De surcroît, la notion possède une dimension culturelle: à travers la souveraineté alimentaire, on cherche à protéger et à valoriser le mode de vie paysan au Nord comme au Sud. Quant à l’agriculture urbaine, son objectif principal consiste à promouvoir un mode de vie plus écologique et solidaire en milieu urbain par l’intermédiaire de jardins collectifs. Ainsi, l’agriculture urbaine permet de sensibiliser les gens à la production agricole et elle procure des aliments de qualité aux citoyens, ce qui s’inscrit dans le mode de pensée de la souveraineté alimentaire.

Pouvoir municipal et gestion du territoire agricole

Par Sylvie Beauregard

Pouvoir municipal et gestion du territoire agricole _ PDF

 

Souveraineté alimentaire et environnement

La souveraineté alimentaire est aujourd’hui un outil très pertinent à appliquer dans la municipalité de Saint-Jude et au Québec en général, car elle pourrait permettre de briser le cycle de la concurrence mondiale qui contraint les agriculteurs à produire de manière industrielle et à adopter des pratiques peu soucieuses de l’environnement. Deux illustrations de cette concurrence et de ses effets pervers permettent d’illustrer le lien entre la souveraineté alimentaire (ou son absence) et l’environnement dans le cas précis de Saint-Jude. Par exemple, pour permettre l’expansion de l’élevage porcin dans la région, il a été nécessaire de déboiser de nombreuses terres afin de pouvoir répandre le purin des animaux. En 10 ans, le pourcentage de terres boisées à Saint-Jude est passé de 50% à 34%. Ce même déboisement cause de nombreux problèmes environnementaux, comme l’érosion des sols ou bien des tempêtes de sable.

Citoyenneté et réappropriation de l’agriculture

Par Yvon Pesant

Citoyenneté et réappropriation de l’agriculture _ PDF

 

La souveraineté alimentaire est la capacité, pour une société, de s’organiser pour assurer aux citoyens une saine alimentation, en quantité suffisante. Même s’il est complexe, dans une société comme la nôtre, de ramener de tels enjeux à un niveau très près du simple citoyen, il semble important que la population soit liée au dossier de la souveraineté alimentaire. Ainsi, même si l’on constate que la grande majorité des citoyens ont perdu contact avec l’agriculture, il est important, dans une perspective de souveraineté alimentaire, de donner la possibilité à la population de se réapproprier son agriculture et tout ce qui en découle (transformation, distribution, etc.).