Étiquette : agriculture soutenue par la communauté

Échelle et filière alimentaire

Par Jean-Frédéric Lemay

Échelle et filière alimentaire _ PDF

 

La question de la provenance des aliments et des échelles de production est un enjeu en forte émergence qui concerne les consommateurs, les distributeurs, les transformateurs, les producteurs et les gouvernements. La dynamique de concentration et d’allongement des filières agroalimentaires a provoqué une certaine crise de confiance des consommateurs quant à l’origine et aux procédés de fabrication des produits (OGM, questions sanitaires, etc.). Aussi, le système agroalimentaire conventionnel de plus en plus concentré est ciblé lorsqu’il s’agit d’évaluer les causes de la mauvaise alimentation des ménages qui provoque divers problèmes de santé (maladies cardiaques, obésité, etc.).

Les appuis aux initiatives de promotion et de mise en marché de produits locaux se multiplient au Québec, tel que l’illustrent les 14 millions débloqués par le gouvernement québécois en 2009 pour la diversification des circuits courts ou les 50 millions de décembre 2007 dans le cadre du programme Mettez le Québec dans votre assiette. Il existe aussi une multiplication d’initiatives provinciales d’identification des aliments locaux (Aliments du Québec, Buy BC, Pick Ontario freshness, entre autres). Enfin, les firmes de distribution affectent de plus en plus de ressources à la promotion de l’approvisionnement local (Achat-Québec de Walmart, par exemple).

Entrevue avec Robert Marcotte

Par Jean-Frédéric Lemay

Entrevue avec Robert Marcotte _ PDF

 

Quel est intérêt pour un agriculteur de participer à la mise en marché en circuits courts? Il est reconnu que ce type de mise en marché introduit des coûts supplémentaire pour le producteur, que ce soit en temps de gestion ou en déplacements pour se rendre aux points de vente (ou la paie accordée à un employé qui le ferait). Cela demande aussi des capacités et un intérêt différents de ceux requis pour la vente traditionnelle de produits aux intermédiaires. En effet, ce ne sont pas tous les producteurs qui sont aptes ou ont envie d’à la fois produire et vendre leurs produits.