Les réfugiés en Alaska : les oubliés de la lutte aux changements climatiques

Par Olga Fliaguine

Voir PDF

 

La question du réchauffement climatique est une malheureuse réalité actuelle. Les activités humaines provoquent d’importantes émissions de gaz dits à effet de serre (GES) qui empêchent la chaleur de s’échapper dans l’atmosphère, créant ainsi un réchauffement planétaire. Ce phénomène entraîne de nombreuses conséquences sur tout l’écosystème, comme la fonte des glaciers, l’augmentation du niveau des mers, diverses perturbations, notamment du cycle de l’eau, un dérèglement des saisons et l’augmentation en nombre et en intensité des catastrophes d’origine naturelle.

(suite…)

Lire la suite

Vers Sagana (extraits)

Par Camille Caron 

Voir PDF

Rose

Arrivée au Volks je n’en peux plus. Je l’ai regardé remonter en silence jusque-là. C’est ma faute. Je lui ai proposé une marche silencieuse pour nous permettre d’intégrer tout ce qu’on venait de vivre, de faire, de dire. En marchant sur la montagne, il me pointait parfois un oiseau particulier, un papillon, une fleur…moi je n’avais d’yeux que pour lui! Je me sens déjà comme une obsédée et je ne sais pas comment je vais pouvoir me concentrer sur les achats que nous avons à faire, sur l’itinéraire que nous devons déterminer ou –chose primordiale- sur l’étude de la navigation avant que nous ne prenions la mer. J’ai beau avoir navigué plus jeune quelques jours, ça me paraît bien loin. Il se retourne vers moi, me sourit. Mon visage doit laisser transparaître toutes sortes d’émotions contradictoires. Résultat : je rougis. J’ai envie de l’embrasser partout, de m’agripper à ses bras, de les mordre, d’enfoncer les doigts dans ses cheveux noirs, de me perdre dans son souffle. Je me sens à l’étroit dans mon short en jean et je sens le tissu de mon t-shirt me caresser le bout des seins : j’ai envie de lui, si je m’écoutais on ferait l’amour ici et maintenant.

(suite…)

Lire la suite

La dystopie de l’homme adapté : le transhumanisme et la dépolitisation des possibles

Par Nicolas Le Dévédec

Télécharger PDF

« D’un côté, dans le domaine des loisirs et des technologies, on nous martèle que « rien n’est impossible ». […] Et on nous promet que, dans un futur proche, il sera « possible » d’optimiser nos capacités physiques et psychiques par la manipulation du génome humain. Même le rêve technognostique de l’immortalité semble désormais à portée de main, par la transformation de nos identités en applications informatiques téléchargeables sur divers appareils. Dans le domaine socio-économique, en revanche, notre époque se caractérise par la croyance en une humanité parvenue à pleine maturité, ayant su renoncer aux vieilles utopies millénaires et accepter les contraintes de la réalité (entendre : de la réalité capitaliste), avec tous les impossibles qui l’arment. »

Slavoj Zizek (2010)

(suite…)

Lire la suite

Lutte pour le territoire, lutte pour la vie!

Par Eve-Marie Lacasse

7_Lacasse_Lutte pour le territoire_vol39no1

Projet Accompagnement Solidarité Colombie

Le 20 août dernier, la Caravane pour la paix, les droits humains et la défense du territoire du département de Nariño entamait son périple, en Colombie. Préparée et appelée par des organisations sociales colombiennes qui résistent aux mégas-projets extractifs et à la destruction de leurs territoires, cette caravane souhaitait rendre visible les violations des droits humains dont sont responsables les grandes entreprises dans cette région, tout en les liant au contexte de conflit social et armé présent en Colombie depuis plus de soixante ans. Pendant sept jours, des individus et organisations provenant de milieux variés ont parcouru la région, dont des internationalistes du Projet Accompagnement Solidarité Colombie (PASC)1. (suite…)

Lire la suite

Vers un capitalisme socialement responsable : fiction ou nouveau paradigme ?

Par Mathieu Hamelin et Jasmine Bélanger-Gulick

Vers un capitalisme socialement responsable : fiction ou nouveau paradigme ?

 

Il y a quarante ans, Milton Friedman (1970) écrivait que les entreprises contribuent le plus à leur société lorsqu’elles se consacrent à leur raison d’être, c’est-à-dire augmenter les profits, créer des emplois et générer de la richesse. « The business of business is business », plaidait-il. Si cette position trouve encore des adeptes aujourd’hui, elle a été nettement supplantée par l’idée que la responsabilité des entreprises excède les obligations légales et financières. En Occident, il est de plus en plus admis que les entreprises ont des comptes à rendre non seulement à leurs actionnaires mais également aux individus et aux communautés affectés par leurs activités. Une entreprise doit certes créer un rendement appréciable pour ses actionnaires, mais ce rendement doit « être tempéré par l’appréciation de certaines normes sociales fondamentales qui vont au-delà des demandes de la loi et du marché » (Goodpaster 1991, 69). (suite…)

Lire la suite