Politique éditoriale de Possibles

PDF: Politique éditoriale de Possibles

La revue Possibles est née de la rencontre, en 1974, entre des poètes (Roland Giguère, Gérald Godin, Gilles Hénault, Gaston Miron) et des sociologues (Gabriel Gagnon et Marcel Rioux) soucieux de rêver et de construire une société québécoise solidaire, créative et émancipée. En 1976, le premier numéro voit le jour. Comme l’écrit alors Marcel Rioux, il s’agit de penser autrement la société : « la recherche des possibles passe par l’étude des pratiques novatrices et par celle qui contribuent à déstructurer la société capitaliste et particulièrement celle du Québec dominé ».

Depuis maintenant plus de trente ans, la revue Possibles a maintenu le cap de cet idéal autogestionnaire. Au cours du dernier quart de siècle, notre revue s’est voulue multidisciplinaire : essais, poèmes, œuvres de fiction, reproductions d’œuvres d’art, etc., ont ponctué nos numéros aux thèmes tantôt sociopolitiques tantôt résolument littéraires, tout en ayant toujours pour but de tendre vers une société plus juste et équitable pour tous.

En passant du format papier au format électronique, Possibles veut faire plus que de suivre la mode technologique. Bien au contraire, cette mutation du format vise à rapprocher la revue de sa mission initiale : ouvrir un espace de réflexion sur les processus de transformation sociale, un espace fécond de critique et de création tout en élargissant son lectorat et en rendant la revue accessible à plus grand nombre de personnes. Si bien qu’aujourd’hui, dans notre monde riche et multiple, Possibles entend laisser de côté les idéologies toutes faites pour prôner plutôt les utopies concrètes fondées sur les idéaux autogestionnaires.

 

  1. Mission

Possibles souhaite approfondir une critique radicale du monde capitaliste, tel qu’il se présente actuellement. Cette critique devrait nous conduire à construire un nouvel imaginaire social destiné à remplacer celui qui nous domine. La revue Possibles est aujourd’hui plus que jamais d’actualité, en phase avec le mouvement altermondialiste qui, s’exprimant dans les forums sociaux, proclamant haut et fort qu’un autre monde est possible!

  1. Les principes directeurs

En accord avec les valeurs qui fondent sa raison d’être Possibles se veut une revue démocratique et pluraliste pour l’égalité des sexes et pour un monde plus juste et plus équitable pour tous, pour le respect de l’environnement et la recherche de pratiques émancipatoires pour les hommes et les femmes.

2.1 Possibles est une revue multidisciplinaire

Parce que nous considérons qu’une information intéressante et engagée se doit de dépasser le fractionnement entre les disciplines.

2.2       La rigueur dans la recherche, le traitement et la transmission de l’information

Possibles peut traiter l’information selon deux modes ou genres journalistiques, soit le journalisme d’information (nouvelle, reportage, dossier d’analyse, enquête) et le journalisme d’opinion (éditorial, chronique, billet, caricature), chacun ayant ses règles propres. Nous définissons ici ces deux genres d’articles selon les principes directeurs de la revue.

Journalisme d’information

Le journalisme d’information est composé d’articles qui visent principalement à informer le public tout en lui donnant des outils pour faire une analyse critique de notre société. Tout en restant critique, donc, ce type d’article est basé sur des informations concrètes, sur des études qualitatives et quantitatives qui permettent au lectorat de la revue de mieux se positionner quant aux enjeux majeurs de notre société et de notre planète

Journalisme d’opinion

Le journalisme d’opinion doit être clairement identifié comme tel. Il permet la libre expression d’opinions, de prises de position, de points de vue critiques, de commentaires, souvent dans un style et sur un ton plus personnels. La liberté des auteurs n’est cependant pas absolue, elle doit respecter les règles démocratiques et le droit des personnes. Les opinions, commentaires et critiques doivent reposer sur des faits vérifiés et l’évaluation que les auteurs en font doit être faite avec rigueur et intégrité et dans le respect des personnes et des groupes.

2.3       Le respect des individus et des collectivités de toutes les régions

Le respect des individus et des collectivités inclut à la fois les lecteurs et les auteurs de la revue et s’exprime par un contenu de qualité, varié et accessible, la cohérence des contenus avec le positionnement de la revue et un souci constant de rigueur et d’innovation.

2.4       L’accessibilité rédactionnelle et géographique

L’accessibilité comprend deux aspects tout aussi importants l’un que l’autre. Possibles s’adresse aux personnes intéressées à mieux comprendre les enjeux contemporains de la société. Ainsi, la revue privilégie un langage accessible au plus grand nombre tout en respectant les principes de rigueur. Quant à l’accessibilité géographique, elle vise à permettre d’avoir un accès facile et rapide à la publication, dans un format papier ou électronique.

2.5       L’ouverture à la diversité des visions et des pratiques

Possibles est ouverte à des opinions et des pratiques différentes des siennes, dans la mesure où elles s’inscrivent dans le cadre d’un débat d’idées s’inscrivant dans la recherche d’une société équitable pour tous.

  1. Politique rédactionnelle

Possibles est en grande partie rédigée grâce à la collaboration d’auteurs et de groupes engagés.

Pour être retenus, les textes doivent s’inscrire dans le cadre de la politique éditoriale et respecter les critères définis dans la présente politique rédactionnelle

3.1       Modifications aux textes

La direction de Possibles se réserve le droit d’apporter des modifications aux textes reçus, qu’ils aient été commandés ou non, dans la mesure où elle ne change pas le sens et ne trahit pas la pensée des auteurs. Ces corrections seront apportées principalement pour améliorer le style, faciliter la compréhension, réduire les redondances, raccourcir un texte ou le subdiviser, toujours en vue de rendre les textes accessibles et conformes à sa politique éditoriale.

3.2       Refus de textes

Un texte pourrait être refusé pour diverses raisons : non-respect de la politique éditoriale ou rédactionnelle ou non-pertinence.

3.3       Reproduction des articles

Les articles peuvent être reproduits, ailleurs que dans la revue, en tout ou en partie, à condition d’en indiquer clairement la référence et de préciser, s’il y a lieu, qu’il ne s’agit que d’un extrait.

3.4       Qualité de la langue

Les textes doivent être rédigés dans une langue claire et correcte. Tout en respectant le style personnel de ses auteurs, le comité éditorial de Possibles se réfère, de manière générale, aux balises de l’Office québécois de la langue française pour la rédaction des textes. Afin de contribuer à l’excellence de la langue française écrite, Possibles recourt aux services d’un réviseur pour s’assurer du respect de ces règles.

Tout en laissant une grande marge de manœuvre aux auteurs des articles et en respectant leur style, Possibles recommande la rédaction épicène, c’est-à-dire qui met en évidence de façon équitable la présence des hommes et des femmes. Cette présence se manifeste par l’emploi de mots qui désignent aussi bien les hommes que les femmes (exemple : les membres, les personnes, les responsables, etc.).

3.5 Traduction

Possibles est une revue essentiellement francophone, qui peut, par exception, publier des textes dans une autre langue que le français, dans le cas de créations littéraires telle la poésie. Les textes originaux doivent néanmoins être accompagnés d’une traduction.

3.6 Signature des textes

Un texte peut être soumis au nom d’un groupe dans la section « Documents ». Autrement, tous les textes doivent être signés par une personne, laquelle peut cependant le faire au nom d’un groupe.

3.7 Révision linguistique

La révision linguistique est assurée par les membres du comité éditorial ou des amis de la revue. Les auteurs ont droit de regard sur la révision linguistique des textes qu’ils soumettent. Toutefois, si un auteur ne se manifeste pas une fois la révision de son texte lui a été envoyée, le comité éditorial considérera qu’il s’agit d’une approbation par défaut.